L’Être au Corps a été créé en résidence à l’Espace Paul Valéry (Le Plessis-Trévise, 94, France)

L’Être au corps est un chemin de vie. Quatre tableaux déclinent l’existence d’un être humain, mettant en exergue quatre étapes importantes de la vie : le corps né, le corps nu, le corps beau, le corps sage.

Le spectacle s’appuie sur une rencontre entre la danse contemporaine et le chant lyrique. La chanteuse, corps musical par excellence, évolue en interaction avec les danseurs tout au long de la représentation.

 

 

LES TABLEAUX

Le corps né : l’origine de la vie – douleur, délivrance, joie

Un être innocent est introduit dans le monde, avec sa propre personnalité qui se forgera au fil de ses expériences, suivant l’endroit où il naît, son sexe, son éducation…
La naissance est dépeinte comme l’entrée de l’enfant dans la communauté qui va l’adopter.

Le corps nu : pureté du corps, pureté de l’être – Innocence, transparence, pudeur

La nudité du corps incarne la pureté de l’innocence, elle apparaît comme naturelle et originelle.
L’enfant avance vers la maturité, il est confronté à la pudeur : la nudité, devenue tabou, ne va plus de soi et devient source d’incertitudes. La chorégraphie est axée sur le rapport au corps, souvent différent suivant le milieu dans lequel on évolue, suivant l’expérience corporelle et le vécu de chacun. Comment l’être humain perçoit-il sa nudité et celle des autres ?

Le corps beau : la quête inaccessible – Amour, vérité, quête

La quête de l’idéal est incarnée par la beauté du corps et sa perfectibilité. La recherche de l’idéal est vaine, mais elle est au cœur de la vie et source de richesses : «Le bonheur n’est pas au bout du chemin, le bonheur c’est le chemin ».

Le corps sage : l’aboutissement d’une vie – Accomplissement, tristesse, joie

«Chacun, parce qu’il pense, est seul responsable de la sagesse ou de la folie de sa vie, c’est-à-dire de sa destinée » Platon.
Les êtres et les corps ont pratiqué la vie, sont arrivés à maturité. Le corps est fatigué, l’être est à son apogée. Chacun est son propre reflet, avec sa personnalité accomplie.

l-etre-au-corps-7

PROCESSUS ARTISTIQUE

Chaque tableau est construit suivant le même schéma.
Le «fil rouge» est la danse, qui exprime les sentiments évoqués. Le chant lyrique incarne le thème de chaque tableau.

La chorégraphie est construite en fonction de l’état de développement du corps et des sentiments que cet état implique.
La musique est choisie tour à tour pour entrer en résonance avec le public et pour le surprendre, en fonction des émotions à faire émaner. Le spectateur pourra entendre de la musique originelle ou transformée, d’un grand air d’opéra italien à une composition contemporaine.

Les artistes de chaque discipline travaillent en amont de manière individuelle pour leur recherche propre, puis de manière collective pour la réalisation du spectacle. Nous tenons absolument à ce que les disciplines ne soient pas superposées, mais entrecroisées, en osmose, formant un tout.

l-etre-au-corps-8

REPRÉSENTATIONS

  • Le-Perreux-Sur-Marne, Centre des Bords de Marne – 26 mai 2012
  • Le Plessis-Trévise, Espace Paul Valéry (94) – 12 avril 2012
  • Le Plessis-Trévise, Espace Paul Valéry (94) –16 juin 2011